Sélectionner une page

Construire ENSEMBLE
votre dynamique d’exploitation

Limiter la dépendance aux achats extérieurs

Caprins

L’alimentation en chèvres est composée de 50 à 60 % d’achats extérieurs d’aliments du commerce​.

Les raisons : une capacité d’ingestion limitée avec un fort potentiel laitier.

Résultat, les systèmes caprins sont certainement les plus vulnérables face à la conjoncture. Baisse du prix du lait, augmentation du cours des matières premières, etc…

Pour limiter cette dépendance aux marchés extérieurs, faites le choix des matières premières et des co-produits. Contractualisez-les directement au port ou à l’usine plusieurs mois à l’avance.

Faites également le choix de parier sur votre ration de base. Plus vos fourrages auront une forte valeur alimentaire, plus vous pourrez limiter l’impact de la complémentation sur votre coût de production.

Équilibre entre stratégie technique et économique

Bovins

L’alimentation des vaches laitières est certainement celle qui offre le plus de possibilités. Ce n’est pas toujours facile de savoir laquelle mettre en place chez vous. Allant de la moins économique à la plus technique, la bonne réponse se trouve entre la réalité financière de votre entreprise, de son environnement et vos objectifs personnels. Une chose est sûre, le meilleur compromis se situe autour de l’utilisation du maïs humide ou épis et de « l’herbe ».

Pour assurer la qualité de vos achats, évitez les aliments du commerce qui contiennent de l’urée ou du tourteau de tournesol. Privilégiez les matières premières et les co-produits, en contractualisant directement au port ou à l’usine.

Les besoins alimentaires des vaches allaitants sont plus faibles. C’est pour cela qu’il ne faut pas négliger la ration à l’auge en faisant là aussi des fourrages de qualitéNe sous-estimez pas l’impact de leur lactation sur la croissance et la bonne santé des veaux.

Pour l’engraissement, la problématique est la même que pour les vaches laitières en terme de possibilités de rations, à l’exception de la ration sèche. Sortez des rations paille avec aliments complets à volonté. Faites un Mach fermier pour valoriser vos meilleurs fourrages (foin de luzerne, …) et vos céréales, protéagineux, oléagineux produits sur la ferme.

Qualité des fourrages primordiale

Ovins

​Les brebis sont des animaux rustiques qui valorisent très bien les fourrages.

En brebis laitières, la bonne qualité de vos fourrages est primordiale, pour pouvoir limiter l’impact des achats.

En brebis allaitante les besoins et les équilibres alimentaires sont plus faibles. Leur alimentation en période de lactation, peut être en autonomie complète grâce à la ration de base.

Pour l’engraissement des agneaux, sortez des rations paille avec aliments complets à volonté. Préférez un Mach fermier pour valoriser vos meilleurs fourrages (foin de luzerne, …) et vos céréales, protéagineux, oléagineux produits sur la ferme.

De façon générale préférez l’achat de matières premières et de co-produit.

Albinet nutrition
Brebis Lacaune